Noël en France

On va réviser la fête de Noël en France. Vous trouverez, bien sûr, des similitudes, mais aussi des différences, avec notre Navidad.

Bon, et maintenant je vous offre une autre vidéo sans soustitres, mais vous pouvez trouver la transcription  dans son blog.

Ici, on trouvera le vocabulaire de Noël.  (Fíjaos que aparecen en rojo los finales de las palabras que no se pronuncian).

Et pour finir, je vous emmène faire le tour du Marché de Noël de Strasbourg en 3 minutes.

Et pour finir, une chanson de Noël, cliquez ici.

 
 
 
 
 

 

Voyagez dans le temps sur les bords de Seine

À quoi ressemblait la Seine au XVIIIe siècle ? Avec ses rives de sable, ses ports animés et ses ponts chargés de maisons, elle était au cœur de la vie des Parisiens. Une équipe de chercheuses a fait revivre les histoires des riverains de la Seine grâce à des reconstitutions sonores historiquement documentées.

Manger en France. Les repas.

Imagen pública de Lourdes Vargas en Flickr

Pour beaucoup de Français, manger n’est pas seulement une nécessité. Manger est souvent 
considéré comme un vrai plaisir : plaisir de ce qu’on mange et plaisir de ceux avec qui on mange.

Malgré leur vie de plus en plus remplie et pressée, les Français passent encore beaucoup de temps à 
table, environ 2h par jour à boire et manger. Une journée compte 3 repas : le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner.
Le petit-déjeuner est un repas sucré léger que l’on prend au lever. Il se compose d’une boisson chaude (café, thé ou lait), de tartines(1), céréales ou viennoiseries(2) et d’un jus de fruit ; un yaourt ou un fruit. Ce repas est parfois sauté par manque de temps le matin alors qu’il est le premier apport en énergie de la journée.
Le déjeuner (entre 12h et 14h) et le dîner 
(entre 19h et 21h) s’organisent de la même façon avec une entrée, un plat, le fromage et/ou un dessert.
L’apéritif, aussi appelé « apéro », peut se prendre avant le repas. On y boit de l’alcool, des sodas ou des jus de fruits et on mange des amuse-bouche(3) salés (charcuterie(4), biscuit…) en discutant avant le repas.
L’entrée est un plat léger, qui ouvre le 
repas, par exemple une salade ou une part de quiche (tarte aux oeuf et au jambon)
Le plat principal, ou plat de résistance, est chaud. On y trouve de la viande ou du poisson, des féculents (riz ou pâtes) et des légumes.
Le fromage est généralement constitué de plusieurs morceaux de fromage différents que l’on mange avec du pain.
Le dessert termine le repas. Il est toujours sucré mais peut prendre différentes formes : une pâtisserie, un fruit, un yaourt…
Les Français prennent aussi du temps pour discuter, manger et boire, en particulier le week-end, autour d’un café ou d’un apéritif.
Le café se prend après le déjeuner ou le dîner pour prolonger le repas. Cependant, lorsqu’un Français parle d’aller « prendre un café », il veut dire qu’il va rencontrer quelqu’un, sûrement dans un café, pour discuter et boire (pas forcement un café).
1. tartines : tranche de pain beurrée avec de la confiture
2. viennoiseries : croissants, brioches, pains au chocolat …
3. amuse-bouche : petite entrée que l’on sert à l’apéritif
4. charcuterie : jambons, saucisses, saucissons …

par Émilie Orzalesi en lcff

Le dîner.  Le soir, le repas s’appelle « le dîner » ou « le souper ». La différence avec le repas de midi n’est pas très grande. On mange un peu moins et quelquefois on prend un peu de vin ou de la bière à la place de l’eau. Et à la place du café, on boit plutôt une tisane… mais ça dépend des familles : chaque famille a ses habitudes.

Écoutez :
Les repas Podcast en français facile.

 

Les langues régionales en France. Lenguas regionales en Francia.

Voici une carte qui permet d’avoir une bonne vue d’ensemble (Source : Education nationale).

Cette carte est très claire mais comme la France ne se limite pas à la métropole, il manque quelques langues.

Quelques ajouts aussi : il y a par exemple des bretonnants en Loire-Atlantique.

Alors pour approfondir le sujet, voici le site de la délégation générale à la langue française et aux langues de France.

La DGLFLF a notamment mis en ligne un répertoire des organismes actifs dans le domaine des langues de France.

(Source : Le café du fle)